La violence psychologique

2019 RÉSEAU PSYCHOLOGUES MONTRÉAL

La reconnaître et y faire face

Violence psychologique

Victime de violence psychologique

Comment reconnaître la violence psychologique et y faire face?

La violence psychologique est malheureusement présente dans notre société et il est probable que vous connaissiez une personne qui en est victime, si vous n’en subissez pas vous-même. Souvent insidieuse, la violence psychologique peut prendre diverses formes et est parfois difficilement identifiable. Les victimes ne réalisent pas toujours qu’elles subissent des abus, puisque leur bourreau ne lève pas la main sur elles. Les séquelles psychologiques qui en résultent n’en sont pas moins graves pour autant. Il est donc important de connaître ce type de violence afin d’être en mesure de l'identifier et d’y mettre fin, que l’on en soit témoin, victime ou soi-même auteur.

Voici quelques signes qui permettent de reconnaître la violence psychologique et quelques conseils pour y faire face.

Qu’est-ce que la violence psychologique?

Il est d’abord important de comprendre de quoi on parle lorsqu’on évoque le terme de violence psychologique. Celle-ci peut se détecter, entre autres, dans des propos violents ou un contrôle abusif.

Les propos violents

Ce type de violence peut comprendre des insultes, des menaces, du dénigrement, des critiques abruptes, ou encore des moqueries sous forme de fausses plaisanteries (cette liste n'est pas exhaustive). Si certaines victimes mettent un certain temps à détecter de la violence derrière ces paroles, surtout au sein d’un couple, la pression psychologique qui en résulte se fait très vite sentir et nécessite souvent le recours à une thérapie individuelle.

Bien souvent, la violence psychologique s’explique par une volonté de l’agresseur d’imposer une dynamique de domination sur sa victime. Il peut arriver qu'il ne se rende pas compte de ses agissements, parfois à cause d’une mauvaise gestion de sa colère. Cela s’accompagne généralement d'un déni ou d'une minimisation de la part de l'agresseur qui vise à invalider la protestation de la victime : il cherche généralement à soutenir qu’il est dans son bon droit.

Le contrôle abusif

Tout comme les autres formes de la violence psychologique, le contrôle abusif peut prendre plusieurs visages. Une victime pourrait ainsi subir un contrôle abusif de ses fréquentations, de ses finances, de sa pensée, de ses mouvements et de bien d’autres aspects de sa vie. L’agresseur tente ainsi d’avoir l’emprise la plus totale de sa victime afin de limiter ses moyens de se défendre.

Que peut faire une victime de violence psychologique?

La première chose à faire en cas de violences psychologiques, c’est d’en parler. Votre entourage pourrait vous aider à détecter les violences psychologiques que vous subissez et vous accompagner dans les démarches pour vous en sortir.

Il existe également de nombreux organismes (p. ex., Cavac de Montréal, Fem'aide) que vous pouvez contacter, que vous soyez victime ou témoin de violences psychologiques, afin d’obtenir des renseignements et de l’aide.

Se reconstruire après avoir subi des violences psychologiques

Si vous avez été victime de violences psychologiques, il est primordial de vous reconstruire et de vous relever après cet épisode traumatisant de votre vie. Il se peut aussi que vous vous rendiez compte que vous êtes auteur de ce genre de violences; le reconnaître est une première étape. Dans les deux cas, vous pourriez vous orienter vers une thérapie qui vous permettra, à l’aide d’un psychothérapeute, de faire le point et de vous recentrer sur vos forces.

Les professionnels du Réseau Psychologues Montréal sont à votre écoute, quels que soient vos troubles personnels. N’hésitez pas à contacter notre clinique pour obtenir de l’aide.

Martin Belzile, D.Ps., psychologue

Martin est psychologue à Montréal. Depuis 2015, il y pratique la psychothérapie. Actuellement, Dr Belzile travaille auprès d’hommes et de femmes qui présentent des difficultés au plan de l’estime de soi, de la gestion de la colère, des symptômes dépressifs et anxieux et de la gestion de la douleur. Il pratique également la thérapie de couple.

Écrire un commentaire

* champs requis